Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Drôme : des salariés licenciés devront former leurs successeurs polonais

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
PACOME LE MAT, DENIS SEBASTIEN et GABRIEL CAMILLA/FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une dizaine d'employés du groupe américain qui fabrique les stylos Waterman, Reynolds et Parker sont concernés.

Des salariés du groupe américain Newell Rubbermaid, qui fabrique les stylos Waterman, Reynolds et Parker, vont devoir former leurs successeurs polonais, avant d'être licenciés. "C'est un peu choquant, mais je pense que l'on ne peut y échapper", confie une salariée licenciée à la sortie de l'usine de Malissard (Drôme). "Je vais former les Polonais avec une petite rancœur", ajoute Brigitte, dépitée, comme beaucoup de ses collègues.

Plusieurs dizaines de salariés ont débrayé, jeudi 5 septembre, devant l'usine du groupe à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), pour demander de meilleures conditions de départ pour le plan de sauvegarde de l'emploi qui va toucher une centaine de personnes du groupe en France. Une dizaine de salariés sont concernés dans la Drôme et treize à Saint-Herblain, tous au sein du service clients.

Il y a deux ans, quand le groupe avait fermé l'usine Parker à New Haven (Royaume-Uni), ce sont des Français qui s'y étaient rendus pour être formés et revenir avec les machines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.