Cet article date de plus de six ans.

SFR : 5 000 postes supprimés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
SFR : 5 000 postes supprimés
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un plan social d'envergure chez SFR toucherait près de 5000 emplois selon les syndicats. Cela représente un tiers des effectifs.

Le jour du rachat de SFR, Patrick Drahi, alors patron de Numéricable, annonçait que la fusion des deux entreprises se ferait avec l'ensemble des salariés. Trois ans plus tard, le groupe SFR s'apprête à supprimer 5 000 emplois selon les syndicats, soit un employé sur trois. Un chiffre que ne confirme pas la direction même si elle assure en revanche une réduction des effectifs. Au siège de l'entreprise, les salariés sont très inquiets.

"Un carnage en interne"

Mais Patrick Drahi ne s'est engagé à maintenir les emplois que jusqu'au 1er juillet 2017. À partir de cette date, l'entreprise devrait donc lancer des plans de départs volontaires. Les syndicats s'y opposent et dénoncent la stratégie de la direction : "C'est un raz-de-marée, c'est même un carnage en interne. Aujourd'hui, on va vers une société qui est complètement vidée de sa substance", s'indigne Sana Iffach, déléguée syndicale CFE-CGC-SFR. Les premières suppressions de postes pourraient avoir lieu dans les points de vente SFR.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.