Retour aux 39 heures : les salariés de Smart France disent oui

A 56%, les salariés de l'usine d'Hambach (Moselle) se sont prononcés en faveur d'un retour aux 39 heures. Les explications de France 3.

France 3

En plein débat sur la réforme du temps de travail, le référendum organisé par la direction de l'usine Smart France d'Hambach (Moselle) ce vendredi 11 septembre auprès de ses 800 employés était attendu. Le taux de participation a atteint 93%. Résultat : 56% des salariés sont favorables à un retour aux 39 heures.

Dans le détail, les cadres ont voté pour tandis qu'une majorité d'ouvriers a dit non. Franck Hanesse, délégué CFTC, est sceptique. "On ne sera pas payé à notre juste valeur", dit-il à France 3.

"Ils ont eu peur"

En passant aux 39 heures, les salariés recevront une prime de 1 000 euros et leur employeur, d'une part, embauchera 50 intérimaires en CDI, et garantira d'autre part l'emploi jusqu'en 2020. Un dernier argument qui a eu du poids selon Didier Getrey, secrétaire général CFDT métallurgie Moselle. Les salariés "ont eu peur", estime-t-il.

Ce référendum n'a qu'une valeur consultative. Il doit être validé par des syndicats représentant au moins 30% du personnel pour être adopté.

Le JT
Les autres sujets du JT
( CAPTURE ECRAN FRANCE 3)