PSA : vers l'utilisation de la nouvelle rupture conventionnelle collective ?

La direction du groupe PSA veut se servir de la nouvelle rupture conventionnelle collective pour réduire ses effectifs en France.

FRANCE 3

C'est une annonce qui pourrait faire l'effet d'une bombe chez PSA. Ce jeudi 28 décembre au matin, Le Parisien révèle dans ses colonnes une note interne de la direction. Un document qui prévoit des négociations sur des ruptures conventionnelles collectives. De quoi faire bondir les syndicats. La rupture conventionnelle collective est une mesure introduite par la réforme du Code du travail. Elle permet à une entreprise d'organiser des départs de groupes de salariés sans justifier de mauvais résultats économiques, contrairement à un plan social.

Jean-Claude Mailly s'insurge

Pour Jean-Claude Mailly, de Force Ouvrière, ce plan risque de détruire des emplois stables au profit du travail précaire. "Moi, récemment, j'ai visité pas mal d'usines PSA, ça tourne à plein, avec un volant d'intérimaires très important. Vous avez certaines chaines dans le groupe PSA où, sur une chaîne de production, vous arrivez à avoir 70 ou 80% d'intérimaires", a-t-il dit ce jeudi 28 décembre sur FranceInfo. Pour appliquer ces ruptures conventionnelles collectives, le groupe devra trouver un accord avec la majorité des syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de PSA à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le 2 octobre 2017.
Le siège de PSA à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le 2 octobre 2017. (MAXPPP)