Intéressement : le coup de pouce aux PME

Lors de son interview télévisée ce jeudi, Emmanuel Macron n’a fait qu’une annonce. Elle concerne les entreprises et l’intéressement. Elle pourrait surtout être un coup de pouce pour les salariés.

Voir la vidéo

Une seule annonce a été faite par Emmanuel Macron lors de son intervention télévisée ce jeudi. Elle concerne les prélèvements sociaux que les entreprises doivent payer sur l’intéressement ou la participation aux résultats versée aux salariés. Ils seront supprimés et non imposés. Une mesure qui concernera les entreprises de moins de 250 salariés. Le but, mieux récompenser les employés en fonction des résultats de l’entreprise. Les primes versées seront exonérées de cotisations sociales.

Complément de revenus dans la société

"Cela montre aussi que la société va bien, se porte bien et que nos patrons redistribuent entre nous tous", témoigne Sophie Miquel, consultant chez b.workshop. À l’heure actuelle, une entreprise sur cinq pratique l’intéressement. L’année passée, le patron de cette petite entreprise avait versé 1 800 euros à chacun. Avec cette mesure, il prévoit un gain pour les salariés et l’entreprise. "L’intéressement est un élément de motivation pour le salarié et utile pour l’entreprise donc il est normal de lui reverser", précise Alexandre Millet directeur de b.workshop. Les salariés devraient toucher 350 € supplémentaires. Ce dispositif concernera 10 millions de personnes et coûtera 440 millions d’euros à l’État. Il sera financé en supprimant d’autres aides aux entreprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Malgré la reprise économique, la hausse des salaires reste \"contenue\". Ci-contre, des silhouettes de salaries franciliens sur le Parvis de la Défense (illustration).
Malgré la reprise économique, la hausse des salaires reste "contenue". Ci-contre, des silhouettes de salaries franciliens sur le Parvis de la Défense (illustration). (VINCENT ISORE / MAXPPP)