Les métiers du numérique recrutent

Vous entendez dire partout que les métiers du numérique sont les métiers d'avenir. Qu'en est-il exactement ? Le point sur les opportunités et les profils recherchés.

Les métiers du numérique, ce sont tous les métiers qui gravitent autour de l'Internet et par extension, autour des supports qui accueillent des applications web. "On parle d'ailleurs plutôt de digital aujourd'hui", explique Jacques Froissant, directeur du cabinet de recrutement Altaïde.

Le numérique, un marché en bonne santé

L'étude Mc Kinsley révèle que le secteur du numérique a créé 700 000 emplois ces 15 dernières années, il représenterait 3,2 % du PIB. Une tendance qui devrait poursuivre sur sa lancée, puisque les nouvelles technologies de l'information sont devenues incontournables dans notre vie quotidienne mais aussi au sein même des entreprises. Les dernières avancées en matière technologique - tablettes, smartphones - obligent les entreprises à être plus performantes et plus créatives."Au lieu de miser sur la télévision ou la radio, les entreprises choisissent le web pour faire leur publicité", affirme Jacques Froissant. Les activités liées au numérique se développent de manière continue. Pour exemple, les services web représentent une croissance de 40 % ces 7 dernières années. Les besoins en recrutement sont manifestes et touchent l'ensemble des entreprises."Les start up de services ou de technologies, le e-commerce, les web agency recrutent. Par ailleurs, de plus en plus de grandes entreprises intègrent un service web marketing, précise Jacques Froissant. Certains métiers induits, principalement la logistique, profitent de cette tendance. En effet, livrer à un client, ce n'est pas la même chose dans le e-commerce et dans la grande distribution. Un grand nom du e-commerce a même développé des métiers de la logistique adaptés au numérique. Mais ce sont surtout les métiers techniques, liés au développement, ainsi que les métiers liés au web marketing qui sont en demande".Les métiers de la logistique (France 3 Alpes).

Les profils recherchés dans le secteur numérique

Les développeurs sont des profils particulièrement prisés mais il n'y a pas assez d'étudiants qui suivent une formation adéquate. Or c'est impératif pour exercer ce métier technique. Cette pénurie s'explique par un problème d'image d'après Jacques Froissant : "Aux Etats-Unis, c'est valorisant d'être développeur. En France, on associe le développeur au geek qui ne sort pas de chez lui. Et on parle, à tort, de risque de délocalisation. Ce métier exige pourtant des compétences accrues. Outre-Atlantique, il existe même des développeurs stars, et ils sortent des plus grandes écoles !"Les jeunes diplômés en France ont plutôt envie d'accéder rapidement à des fonctions managériales : ils sont attirés par les métiers de chef de projet ou de consultant par exemple. En revanche, les métiers du web marketing bénéficient d'une bonne presse, et sont plus ouverts en termes de formation. En effet, peu de formations sont dédiées au numérique, et même si elles existent, elles deviennent rapidement obsolètes car le web va très vite. Il y a forcément un décalage."Nous sommes alors très attentifs aux stages effectués par les candidats, c'est sur le terrain qu'on apprend, explique Jacques Froissant. Le web, c'est un état d'esprit qu'il faut avoir. Ce qui compte, c'est d'être passionné. Il ne suffit pas de surfer régulièrement, d'avoir un blog ou un compte sur un réseau social. Etre passionné, cela signifie être capable d'avoir un avis sur la dernière campagne web de telle entreprise".

Vers une spécialisation des métiers

Le web est en train de devenir une véritable industrie. Ce qui signifie que les métiers se spécialisent. La manière de travailler a changé. Il y a 10 ans encore, le webmaster, polyvalent, travaillait seul. Aujourd'hui, un projet va mobiliser les compétences d'un directeur artistique, d'un graphiste etc., et le développeur va mettre en place le côté technique. Idem pour le marketing web qui comporte de nombreux aspects : référencement, community management, éditorial etc.Il n'y a pas un cahier des charges figé. La base du projet est définie et, au fur et à mesure du développement, on ajuste, on enrichit. C'est ce qu'on appelle le "développement agile". "Travailler en méthode agile, c'est comprendre ce que veulent les clients, c'est travailler en relation étroite avec le marketing ou le commercial", explique Jacques Froissant. C'est un véritable travail d'équipe."En plus de ses compétences techniques, un développeur doit être capable de comprendre la finalité du projet marketing / business. Il n'est pas simplement un technicien qui travaille dans son coin. "Les métiers du numérique sont à la recherche de candidats curieux, créatifs, adaptables, capables d'apprendre par eux-mêmes et qui sont moteurs. Car le digital est encore le lieu d'expérimentations. Il ne faut pas avoir peur de prendre des positions et d'oser", conclue Jacques Froissant.

En savoir plus :

  • Un focus sur les métiers du Web à saisir
  • Découvrez également les métiers de la vente à distance et du e-commerce, grands pourvoyeurs d'emplois sur Internet
  • Un dossier sur les filières d'avenir pour orienter votre recherche d'emploi

Rédigé par Odile GnanaprégassamePublié le 26/09/2011