Cet article date de plus de sept ans.

L'éco-construction : l'avenir du bâtiment

Le développement durable et l'éco-construction génèrent de nouveaux besoins en compétences dans le secteur du bâtiment. Voici quelques pistes à suivre pour se former.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Le Grenelle de l'Environnement pose de nouvelles exigences aux artisans en matière d'éco-construction. S'ils souhaitent obtenir le label Eco-Artisan aujourd'hui, ils doivent suivre une formation. Celle-si leur permettra d'appréhender conseil et technique en matière de performance énergétique dans le bâtiment. 

L'éco-construction dynamisée par le Grenelle de l'Environnement

Le Grenelle de l'Environnement marque un véritable tournant pour le secteur du bâtiment en imposant aux professionnels de nouvelles normes pour les bâtiments neufs et à la rénovation des bâtiments existants. Bureaux d'études, dessinateurs, maçons, menuisiers, charpentiers, couvreurs, électriciens, chauffagiste, climaticien? l'ensemble des acteurs du BTP devront maîtriser à terme les nouvelles techniques et les nouveaux matériaux de l'éco-construction. La Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) a lancé le label ECO-ARTISAN. Ce label, déployé sur l'ensemble du territoire en 2009, distingue les artisans du bâtiment capables de conseiller les particuliers en matière d'efficacité énergétique, en toute indépendance.Une évolution forte des contenus de formation et des systèmes de qualification sera nécessaire pour accompagner cette transition du secteur du bâtiment. Ainsi, tous les ans, 212 500 personnes devront suivre une formation professionnelle initiale ou continue pour maîtriser la performance énergétique des bâtiments.

Où trouver une formation en éco-construction ?

  • Les fédérations d'entreprises et artisans du bâtiment ont mis en place un dispositif baptisé FEE Bat qui dispense des modules de formation aux économies d'énergie aux chefs d'entreprise, salariés et artisans du bâtiment. 
  • L'AFPA (Association pour la formation professionnelle des adultes) propose, depuis d'octobre 2008, un catalogue de 89 stages de perfectionnement de courte durée (2 à 5 jours) dédiés au secteur du bâtiment et de l'éco-construction (gros ?uvre et tous corps d'état, aménagement finitions, menuiserie, charpente couverture, équipement thermique, génie climatique, équipement électrique). Accessibles dans 110 centres AFPA, ces formations sont destinées aux salariés, mais également accessibles aux demandeurs d'emploi.
  • L'IFECO propose plus d'une vingtaine de formations qualifiantes, allant de la conception bioclimatique au gros ?uvre en passant par les énergies  renouvelables (éoliennes, solaires). Ces formations sont ouvertes aux professionnels du bâtiment mais également aux publics en qualification et/ou en réinsertion.
  • Le Gabion, ce centre de formation et d'expérimentation à l'éco construction et à la réhabilitation du bâti ancien propose des stages de courte durée (conception bioclimatique et écologique en construction neuve, construction paille et ossature bois, charpente et ossature bois, construction Terre) et une formation diplômante de niveau "ouvrier professionnel en restauration du patrimoine".

Rédigé par Nadia GraradjiPublié le 22/06/2009  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Secteurs porteurs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.