Emploi : pourquoi Toyota mise sur la France

Toyota va embaucher 500 personnes dans son usine près de Valenciennes (Nord). Comment le constructeur japonais réussit-il dans un contexte difficile pour le reste de l'industrie automobile ?

FRANCE 2

Toyota vient d'annoncer l'embauche de 500 opérateurs près de Valenciennes (Nord), principalement des CDD de 18 mois. Aucune qualification n'est requise. L'une des employés était aide-soignante. Elle a troqué les piqures pour les moteurs. Le nombre de CDI augmente : 2 938 en 2018, 3 150 en 2019 et même 3 600 prévu pour 2020. Toyota mise sur la France, une exception parmi les constructeurs. Le nombre de salariés dans l'automobile est passé de 300 000 à seulement 185 000 en 15 ans. Renault devrait même fabriquer sa nouvelle Clio en Turquie et Slovénie, où la main d'œuvre est moins chère, plutôt qu'en région parisienne, ce qui inquiète ses salariés.

Le pari des voitures hybrides

Pourquoi Toyota peut-il fabriquer en France ? Le constructeur a misé sur les voitures hybrides avant les autres. Les ventes de ces véhicules ont augmenté de 30% en Europe l'an dernier. Et il peut réaliser une marge plus confortable sur ces voitures. Une fois la période de recrutement terminée, 4 500 personnes travailleront dans l'usine du Valenciennois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le stand de Toyota, lors de la 93e édition du Salon de l\'Auto, à Bruxelles (Belgique), le 14 janvier 2015.
Le stand de Toyota, lors de la 93e édition du Salon de l'Auto, à Bruxelles (Belgique), le 14 janvier 2015. (LAURIE DIEFFEMBACQ / AFP)