Ségur de la santé : les syndicats valident la revalorisation salariale

C'est une première étape importante du Ségur qui voit le jour : la revalorisation des salaires des soignants et des personnels non-médicaux a été validée ce vendredi 10 juillet par trois syndicats majoritaires. 

Sur la table, 7 milliards et demi d'euros et une revalorisation des salaires. 183 euros nets par mois seront ajoutés aux salaires en deux temps : 90 euros au 1er septembre puis 93 euros au 1er mars prochain. Une somme inférieure aux 300 euros nets réclamés avant le Ségur, mais cela reste une avancée notable selon les syndicats. "183 euros pour un agent des services hospitaliers, ça fait environ 20% d'augmentation. C'est le protocole le plus important que l'on n'ait jamais eu", se félicite Françoise Kalb, secrétaire nationale de la fédération UNSA santé et sociaux public et privé. 

Vers une mobilisation le 14 juillet

Le plan prévoit aussi une revalorisation des grilles salariales pour les soignants et les personnels médico-techniques. Elle leur permettra une évolution de carrière plus rapide. L'accord prévoit enfin l'embauche de 7500 personnes pour pourvoir des postes vacants. Des avancées insuffisantes selon certaines infirmières. "On demandait 300 à 400 euros d'augmentation initialement. 180 euros qui sont acceptés rapidement, je pense qu'il y a quelque chose derrière qui a aussi été négocié. Reste à savoir quoi", s'interroge l'une d'entre elles. Les syndicats non-signataires du Ségur appellent à une mobilisation le 14 juillet. Les médecins hospitaliers, quant à eux, négocient encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres du personnel de l\'hôpital d\'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) manifestent dans le cadre du Ségur de la santé, le 7 juillet 2020.
Des membres du personnel de l'hôpital d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) manifestent dans le cadre du Ségur de la santé, le 7 juillet 2020. (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS / AFP)