Hôpital : une nouvelle série de mesures et d’aides jugées insuffisantes

1,5 milliard d'euros sur trois ans, 300 millions d'euros en 2020, une prime de 800 euros pour les soignants franciliens... Les mesures du Premier ministre dévoilées mercredi 20 novembre peinent à convaincre.

FRANCEINFO

Un plan pour sauver l'hôpital public en état d'urgence après huit mois de contestation du personnel hospitalier et 268 services d'urgence en grève. Les annonces de mercredi 20 novembre étaient très attendues. Édouard Philippe a annoncé mercredi matin que le budget des hôpitaux va augmenter de 1,5 milliard d'euros sur trois ans, dont 300 millions euros dès 2020. L'État s'engage aussi à reprendre un tiers de la dette des hôpitaux, soit 10 milliards d'euros d'ici à 2023.

Nouvelle grève

Les dépenses hospitalières devraient augmenter de 2,4% l'an prochain, contre 2,1% prévus initialement, mais toujours loin des 5% demandés par les syndicats. Aucune augmentation de salaire n'aura lieu, mais le personnel hospitalier peut avoir une prime en fonction de leur situation : une prime annuelle de 800 € pour les soignants d'Ile-de-France dont le salaire est inférieur à 1 900 € par mois. Le personnel s'occupant des personnes âgées aura 100 € de prime par mois en 2020. Les mesures ne satisfont pas les syndicats. Ils annoncent deux jours de mobilisation : les 30 novembre et 17 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnels hospitaliers manifestent pour davantage de moyens pour l\'hôpital public, le 14 novembre 2019 à Paris. 
Des personnels hospitaliers manifestent pour davantage de moyens pour l'hôpital public, le 14 novembre 2019 à Paris.  (PHILIPPE LABROSSE / HANS LUCAS / AFP)