Fonctionnaires : les plans de départ volontaires existent déjà

Les plans de départ volontaires existent déjà dans la fonction publique. L'analyse de Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2. 

FRANCE 2

Les plans de départ volontaires, c'est possible depuis 2009. "Nicolas Sarkozy l'avait voulu, mais en réalité, il y a eu très peu de volontaires, seulement six fonctionnaires de l'État en 2009", rapporte Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2. "Plus récemment, en 2016, la région Ile-de-France a ouvert un plan de départs, et il y a eu seulement 16 volontaires, la ville de Lyon en a compté 4, la ville de Poissy 3... C'est très marginal !", fait remarquer le journaliste. 

940 000 contractuels 

Pourquoi si peu de volontaires ? "Certes, ils ont touché un chèque de départ, entre 40 000 et 60 000 euros en moyenne, mais ils n'ont pas le droit au chômage, n'ayant pas cotisé, ils n'ont pas le droit non plus de redevenir fonctionnaires pendant 5 ans", explique le journaliste. Cela fait réfléchir. C'est sans doute pour cette raison que l'État veut recruter des agents qui n'auront pas ce statut de fonctionnaire, des contractuels. "Il y en a déjà 940 000, chiffre en augmentation. Cela représente 6% des effectifs dans les ministères, 17% dans les collectivités territoriales, et 55% dans les établissements publics comme Pôle Emploi, la Sécurité sociale ou les musées nationaux", conclut le journaliste.      

Le JT
Les autres sujets du JT
Plateau plan de départ volontaire
Plateau plan de départ volontaire (FRANCE 2)