Fonctionnaires : le gouvernement veut instaurer un plan de départs volontaires

Le gouvernement veut mettre en place un plan de départs volontaires pour les fonctionnaires et faciliter les transferts vers le privé. 

France 2

Lundi 29 octobre, le gouvernement a annoncé ses mesures pour la réforme de la fonction publique. Parmi celles-ci, l'exécutif souhaite faciliter le départ des fonctionnaires vers le privé. Des plans de départs volontaires vont être mis en place avec, à la clef, une nouvelle contrepartie : une indemnité équivalente à deux ans de salaire. Les fonctionnaires pourraient même bénéficier des allocations chômage après leur démission ou après leur premier emploi dans le privé.

Des syndicats méfiants

L'objectif du gouvernement est de faire des économies. Mais selon Force ouvrière, cette mesure risque d'être inefficace. "Quand on voit le monde du travail aujourd'hui, qu'il y a quasiment 10% de taux de chômage, le fonctionnaire ne partira pas comme ça de la fonction publique", explique Christian Grolier, secrétaire général FO. La CGT, elle, ne croit pas au volontariat proposé. Mais selon Bercy, pas question de contraindre des agents ni de fixer des objectifs chiffrés de départs volontaires. D'après le ministère de l'Économie, depuis 2009 et l'introduction d'une indemnité de départ volontaire de la fonction publique d'État, entre 700 et 1 400 agents partent chaque année sur 2,5 millions au total. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 23 octobre 2018 à l\'Assemblée nationale.
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 23 octobre 2018 à l'Assemblée nationale. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)