Inauguration de l'incubateur de start-up Station F : "C'est un énorme open-space pour favoriser l'échange"

Roxanne Varza, directrice de Station F, décrit sur franceinfo cet incubateur de jeunes pousses qui ouvre à Paris.

FRANCEINFO

Présentée comme le plus grand incubateur de start-up au monde, Station F, installée dans la halle Freyssinet, à Paris, sera inaugurée jeudi 29 juin, en présence du président Emmanuel Macron. Elle a pour ambition de faire rayonner les hautes technologies françaises. "On se présente comme un campus destiné aux start-up, a expliqué jeudi sur franceinfo, Roxanne Varza, directrice de Station F. On va avoir sur place 1 000 start-up, ce qui fait 3 000 postes de travail." 

franceinfo : Qu'est-ce que Station F ? Ça se présente comme un immense campus ?

Roxanne Varza : On se présente comme un campus destiné aux start-up. On a tout un écosystème sous un seul toit. On met sur place 26 programmes différents par secteurs et stades de développement. On propose différents services comme des investisseurs sur place, des services publics ou des entrepreneurs qui peuvent accompagner les start-up. On va avoir sur place 1 000 start-up, ce qui fait 3 000 postes de travail. Pour les 26 programmes, la sélection est différente. On a réuni 100 entrepreneurs dans 21 pays différents pour faire la sélection. Beaucoup de start-up dans le monde entier ont postulé et on a choisi les start-up qui avaient une équipe à temps plein, un produit, un prototype, ou une preuve de concept, qui permet de voir que le produit commence déjà à fonctionner.

Combien coûte un poste à la Station F ?

195 euros par poste et par mois. On voulait rester très abordable pour les jeunes start-up qui sont souvent très limitées en termes de ressources. Il y a aussi des programmes qui vont être gratuits. Aujourd'hui, c'est encore possible pour les start-up qui sont en dehors de Paris de s'inscrire à un "fellowship", un abonnement annuel pour venir quelques jours par mois. Mais quasiment la totalité des postes est louée aujourd'hui. La plupart des programmes durent entre trois et six mois. Ce n'est pas beaucoup, il y a une rotation. En général, à partir de 10 à 20 salariés, les start-up souhaitent chercher leurs propres locaux.

Que trouvent sur place les start-up installées chez vous ?

Chaque programme traite un secteur et on a des acteurs qui sont très spécialisés sur certaines thématiques. On a par exemple Facebook, qui a son programme dédié aux datas, Microsoft, qui traite l'intelligence artificielle. Chaque acteur apporte son expertise, ses outils qu'il met à disposition de l'ensemble des start-up de Station F. L'échange entre les start-up sur place va être très important. C'est le feedback qu'on a eu des entrepreneurs avec qui on a échangé : souvent, on trouve des solutions chez d'autres entrepreneurs qui ont connu le même problème. Station F, c'est un énorme open-space pour favoriser l'échange. Les investisseurs viennent sur place pour les rencontrer. On a tout sur place. On a même un "fab lab" [laboratoire de fabrication] pour faire des prototypages de produits. La raison pour laquelle on a essayé de faire différents programmes, c'est pour que chaque groupe de 10, 20 start-up, puisse se réunir et que toutes soient bien accompagnées, pour que les 1 000 start-up ne soient pas noyées dans la masse.

Roxanne Varza, le 29 juin 2017.
Roxanne Varza, le 29 juin 2017. (FRANCEINFO)