À Quimper, un centre commercial mise sur le contact direct pour recruter

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Recrutement Quimper
Article rédigé par
France Télévisions

Avec un chômage redescendu à son niveau le plus bas, le nombre d'offres d'emplois explose. De nombreux secteurs, notamment l’alimentaire connaissent des problèmes de recrutement. Pour pallier à cette pénurie de main-d’œuvre, à Quimper, une entreprise spécialisée dans la production de poisson fumé a décidé d’aller à la pêche aux candidats. #IlsOntLaSolution 

Spécialisée dans la production de saumon fumé, l’entreprise agroalimentaire MerAlliance prépare déjà les fêtes de fin d’année. Pour cette période où elle voit son activité doubler, la société bretonne, qui compte parmi les quatre plus gros employeurs du bassin quimpérois, recrute plus d’une centaine d’opérateurs de productions, en CDD et en intérim. Mais comme d’autres secteurs, elle peine à trouver des candidats. Dans un contexte de hausse du nombre de postes à pouvoir, les demandeurs d’emploi se font désirer. Face à cette pénurie, les dirigeants ont décidé de passer à l’action et d’aller sur le terrain à la rencontre de futurs salariés.

A la rencontre des candidats 

L’opération de recrutement se déroule dans un centre commercial situé dans un quartier prioritaire à Brest. Un seul objectif pour l’entreprise : convaincre les personnes en recherche d’emploi de venir travailler chez eux en contrat saisonnier. Mais la tâche est loin d’être gagnée. Avec la crise économique liée au Covid, les demandeurs d’emploi cherchent de la stabilité. Humidité, froid, travail à la chaîne effraient aussi certains candidats potentiels.

Pour les rassurer, des ouvriers de l’usine ont été conviés, afin de prouver à ces futurs recrues que les conditions de travail sont plus faciles qu’autrefois : "Il y a des pauses café, si on ne se sent pas bien, on peut y aller tranquillement, ce n’est plus comme avant", explique Eddy Gnayé, salarié de MerAlliance. Et ça marche : plusieurs candidats ont été emballés par cette opération séduction. "Comme ils viennent à nous, c’est plus facile, on peut directement leur parler, c’est une occasion pour nous de trouver du travail plus facilement", se réjouit Mamadou Mette, candidat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi 2.0 et réseaux sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.