Covid-19 : la crise sanitaire a contraint les salariés non déclarés à légaliser leur statut

Publié
Covid-19 : la crise sanitaire a contraint les salariés non déclarés à légaliser leur statut
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Bigard, I. Delion, O. Combe, F. Cardoen - France 2
France Télévisions

C’est l’un des paradoxes de la crise sanitaire. Les travailleurs non déclarés se sont parfois retrouvés sans emploi ni indemnités. Le Covid-19 a donc forcé certains d’entre eux à entrer dans la légalité.




La crise du Covid-19 aurait-elle permis de faire reculer le travail dissimulé ? Plusieurs indicateurs semblent aller dans ce sens. Dans une agence de nettoyage à domicile, la directrice a vu le nombre de CV de candidats doubler sur son bureau. Selon elle, beaucoup souhaitent officialiser leur activité grâce à l’agence. "Les non déclarés ont été extrêmement pénalisés pendant le Covid puisqu’ils n’ont pas eu le droit au chômage partiel. Ils ont bien saisi l’intérêt des charges sociales et de ce que ça pouvait leur apporter en cas de coup dur", déclare-t-elle.

Un effet non durable


Dans la restauration, l’activité a baissé de 17 % pendant la crise sanitaire, mais le secteur apourtant créé 14 200 emplois. Ce potentiel recul du travail dissimulé peut-il être durable ? "La fin du quoi qu’il en coûte va sonner le glas (…) les travailleurs concernés vont retourner dans l’ombre, dans des zones de non-droit", pense Valérie Labatut, syndicat du ministère du Travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.