Quitter la France pour réussir : les Émirats arabes unis séduisent

De plus en plus de jeunes diplômés qui ont du mal à réussir en France choisissent de tenter leur chance à l'étranger.

FRANCE 2

France 2 est allée à la rencontre de deux frères boulangers. Ils connaissent un grand succès à Abou Dabi (Emirat) après avoir échoué en France. Du quartier populaire de Belleville à Paris, aux grattes ciel des Émirats arabes unis. Voici le chemin des deux frères français d'origine algérienne.
Aujourd'hui c'est la consécration, ils ouvrent leur quatrième boulangerie qu'ils installent dans le bâtiment neuf de l'alliance française d'Abou Dabi. Un succès qu'ils auraient voulu connaître en France, mais au pays, personne n'a crû en eux. Les banques ont rejeté leur dossier.

100 nouvelles arrivées par mois

Pour eux, l'échec n'est plus qu'un mauvais souvenir. "C'est le destin", relativise l'un d'eux. "Nous accueillons tout le monde sans faire de discrimination", explique le ministre émirien de la Culture. Rien qu'à Dubaï, le consulat de France enregistre 100 nouvelles arrivées par mois. Beaucoup sont issus de l'immigration, car la double culture est un atout.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tour Burj Khalifa, à Dubaï (Emirats Arabes Unis), est encore la plus haute du monde. Jusqu\'à ce que la Kingdom Tower la détrône.
La tour Burj Khalifa, à Dubaï (Emirats Arabes Unis), est encore la plus haute du monde. Jusqu'à ce que la Kingdom Tower la détrône. (MARWAN NAAMANI / AFP)