Plein emploi : "Bien sûr qu'il faut le viser, mais la question qui se pose c'est la qualité de l'emploi", observe Philippe Martinez

"Il y a un chiffre qui m'a marqué avec la réforme de l'assurance chômage", celui de personnes "virées de la liste de Pôle emploi", pointe le secrétaire général de la CGT. "Les chiffres sont là mais il faut regarder derrière."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, le 30 avril 2022 sur France Inter. (FRANCEINTER / RADIO FRANCE)

"Bien sûr qu'il faut viser le plein emploi, mais la question qui se pose c'est la qualité de l'emploi", a déclaré samedi 30 avril sur France Inter Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Emmanuel Macron veut atteindre le "plein emploi" d'ici la fin du quinquennat, soit un taux de chômage entre 5% et 5,5%, contre 7,4% aujourd'hui.

"On voit bien que les chiffres du chômage baissent, mais peut-on considérer que travailler une heure par mois c'est suffisant pour vivre ?"

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

à franceinfo

"Cela fait baisser les chiffres du chômage mais la réalité de ceux qui le subissent est tout autre, pointe Philippe Martinez. Plutôt que des petits boulots et des temps partiels imposés, il faut travailler la qualité de l'emploi, notamment les contrats à durée indéterminée."

Pour parvenir au plein emploi, Emmanuel Macron veut notamment transformer Pôle emploi en "France Travail", afin de "mettre en commun" les forces de l'État et des collectivités et de créer une forme de "guichet unique" pour les demandeurs d'emplois, bénéficiaires du RSA, etc.

"Il y a un chiffre qui m'a marqué avec la réforme de l'assurance chômage, c'est que les personnes qui ont été virées de la liste de Pôle emploi a augmenté de 41% en un an, cela veut dire qu'on a exclu des statistiques des demandeurs d'emploi. C'est un problème aussi. Les chiffres sont là mais il faut regarder derrière", a insisté Philippe Martinez.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pôle emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.