Whirlpool : dernière journée pour l'usine d'Amiens

Ce jeudi était la dernière journée de l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) qui, dès demain, tournera pour un repreneur. Tous n'ont pas eu la chance d'être réembauchés.

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) a été l'un des symboles de la dernière campagne présidentielle. La production s’est arrêtée ce jeudi 31 mai. Le lendemain, c'est un repreneur, WN, qui fera tourner les machines. Élisabeth Normand a du mal à retenir ses larmes : salariée depuis 25 ans, elle ne sera pas reprise. Les salariés de Whirlpool ont tous touché au moins 45 000 euros de prime avec le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), 180 personnes sur 280 ont été reprises.

Les sous-traitants victimes de la délocalisation de Whirlpool

Emmanuel Macron et Marine Le Pen étaient venus s'affronter ici lors de la campagne de l'élection présidentielle. Pour les syndicalistes, cette exposition médiatique a grandement contribué à la reprise du site et à la validation du PSE. Plus haut, dans la rue, des sous-traitants de Whirlpool ont eu moins de chance : ce jeudi aura été leur dernière journée de travail. Les commerçants des environs s'inquiètent, les intérimaires étaient nombreux à venir, notamment dans les restaurants. Avec le nouveau repreneur, certains espèrent que le site continuera à vivre et, pourquoi pas, dans quelque temps, à embaucher.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de l\'usine Whirlpool d\'Amiens, le 25 avril 2017.
L'entrée de l'usine Whirlpool d'Amiens, le 25 avril 2017. (DENIS CHARLET / AFP)