Vivarte : 2 000 emplois menacés

Les salariés manifestent devant le siège du groupe Vivarte. Un plan de restructuration doit être bientôt annoncé. Les syndicats parlent de 2 000 suppressions de postes.

Mobilisés malgré un froid glacial ce matin à Paris, une soixantaine de salariés et de représentants syndicaux du groupe d'habillement Vivarte. D'ici quelques heures, la direction pourrait annoncer un plan de restructuration drastique. De nombreux salariés craignent de perdre leur emploi. 80% des salariés sont des femmes, souvent à temps partiel.

Une dette colossale

Ces employés s'attendent au pire. Pour la direction, la restructuration est inévitable. Car les magasins André, La Halle ou Kookaï perdent de plus en plus de clients. L'enseigne a raté le virage de la vente sur internet et le groupe fait face à une dette colossale de 700 millions d'euros. Aujourd'hui, les syndicats dénoncent un comportement brutal des actionnaires qui sont des fonds d'investissement. Cet après-midi, les 15 000 salariés du groupe devraient être fixés.

Le JT
Les autres sujets du JT
(SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)