VIDEO. Primes aux dirigeants du groupe Vivarte : "On est chez les dingues, c'est inacceptable", réagit Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT, invité de franceinfo lundi, a dénoncé "un scandale" au sujet des primes touchées par les dirigeants du groupe Vivarte pourtant en difficulté.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, invité sur franceinfo lundi 9 septembre, a dénoncé un "scandale", après les révélations du quotidien Aujourd'hui en France/Le Parisien concernant des primes touchées par des dirigeants du groupe Vivarte (La Halle, Caroll, Minelli). Selon le journal, plusieurs dizaines de dirigeants ont touché jusqu'à un million d'euros de prime en 2017 et 2018, alors que le groupe d'habillement et de chaussures s'enfonçait dans la crise. Vivarte a actuellement une dette de plus de 300 millions d'euros.

"Ces gens qui se versent des primes, alors que les salariés sont payés au SMIC, ou légèrement plus que le SMIC : on est chez les dingues, c'est inacceptable", a réagi Laurent Berger sur franceinfo. Le secrétaire général de la CFDT appelle le gouvernement mais également "l'ensemble des acteurs, y compris le patronat" à "condamner ce type de pratiques où on découpe Vivarte et où en même temps certains ont des primes qui dépassent l'entendement, ce n'est pas acceptable".

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le 9 septembre 2019.
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, sur franceinfo le 9 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)