Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Les ex-ouvriers de Samsonite se rendent à Boston pour le procès de leur actionnaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
MARGAUX MANIERE et REGIS MASSINI - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les ex-employés de l'usine de bagages d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) vont assister à l'audience devant la cour d'appel de Boston pour faire reconnaître la responsabilité de Bain Capital dans la liquidation judiciaire de leur entreprise.

Les ex-employés du géant américain du bagage Samsonite se rendent à Boston (Massachusetts) pour s'attaquer au fonds d’investissement américain qui aurait, d'après eux, provoqué la liquidation judiciaire de leur entreprise. La plupart de ces anciens ouvriers découvrent les Etats-Unis. Depuis 2007 et la faillite de l'entreprise qui a laissé 200 salariés sur le carreau, ils se battent pour faire reconnaître cette responsabilité devant les tribunaux. En France, ils ont déjà obtenu la condamnation des dirigeants du groupe.

Les ex-employés veulent assister à l'audience devant la cour d'appel de Boston pour faire reconnaître la responsabilité de Bain Capital, le principal actionnaire de Samsonite, lors de la cession de l'usine d'Hénin-Beaumont en 2005 pour un euro symbolique. Leur usine était le dernier site de production français du fabricant de bagages. En 2005, Samsonite le cède à des repreneurs qui promettent d'y fabriquer des panneaux photovoltaïques. Mais deux ans après, et sans qu'aucun panneau n'ait jamais été produit, le repreneur mettait la clé sous la porte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.