SeaFrance : un protocole d'accord signé

L'accord signé entre les salariés de SeaFrance, Eurotunnel et le groupe danois DFDS marque la fin d'une crise de trois mois.

FRANCE 2

La fin d'une crise. Après trois mois de bras de fer, le conflit des marins de la Scop touche enfin à sa fin. Lundi 31 août, un protocole d'accord a été signé entre les salariés de SeaFrance, Eurotunnel, ex-propriétaire des trois bateaux de la compagnie, et le repreneur danois DFDS. Plus en détail, cet accord prévoit la reprise des 402 salariés sur 487. Pour ceux qui resteraient sans emploi au 1er janvier 2016, ils toucheront une indemnité extra-légale de 20 000 euros.

Les salariés inquiets

Les syndicats estiment que l'essentiel a été sauvé : "Il aurait été facile de demander des primes exubérantes, mais ce n’est pas ce qui était le plus important pour nous. C'était de retrouver un maximum d'emplois", souligne au micro de France 2 Eric Vercoutre, Syndicat Maritime Nord. Les salariés de SeaFrance sont plus mitigés : "Je trouve que c'est un scandale. On privilégie une boite étrangère à une boite française et ça, c'est une honte. C'est pas ça la France", affirme un salarié. Les marins se sont engagés à libérer les deux navires qu'ils occupaient depuis deux mois et à lever le blocage du port.

Le JT
Les autres sujets du JT