Cet article date de plus de six ans.

MoryGlobal, une société de transport à bout de souffle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Journée douloureuse pour les salariés de la société de transport MoryGlobal. Les employés attendent une décision du tribunal de commerce de Bobigny. Près de 2 200 salariés devraient se retrouver au chômage.

Les employés de l'entreprise de transport MoryGlobal ont manifesté ce matin aux abords de Nantes. Leur entreprise devrait être mise en liquidation judiciaire, le dernier repreneur s'est désisté. Une situation qui aurait pu être évité selon Christophe Désiré, un salarié de MoryGlobal, rencontré par les équipes de France 2. "J'arrive pas à comprendre qu'on puisse reprendre une société comme ça et à nouveau la faire recouler, c'est pas possible. Du travail il y en avait, on avait des supers clients et même eux ne comprennent pas", juge le chauffeur routier.

Manque d'investissement

La faillite de MoryGlobal serait liée selon lui au manque d'investissement des dirigeants. L’État avait pourtant prêté 17,5 millions d'euros à l'entreprise l'année dernière mais l'actionnaire a voulu tailler dans les dépenses, même les plus essentielles. "C'est un camion que j'ai jamais pu faire entretenir, même pas changer les pneus, même pas faire une vidange. Chaque fois que je demandais quelque chose, on m'a dit : 'il n'y a pas d'argent'" explique Christophe Désiré. Aujourd'hui, le chauffeur recherche un nouvel emploi dans le même domaine mais à 50 ans, la situation s'avère très compliquée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mory Ducros

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.