La grève est reconduite à "L'Equipe", le journal ne paraîtra pas lundi

Selon un syndicaliste du quotidien sportif, la direction envisage de supprimer 36 postes sur environ 330, soit 10% des effectifs du titre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des titres appartenant au groupe "L'Equipe", le 9 juin 2015, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).  (JOEL SAGET / AFP)

Les salariés du journal et du magazine L'Equipe sont en grève depuis vendredi 8 janvier contre un plan de licenciements prévoyant la suppression d'une quarantaine d'emplois. Dimanche 10 janvier, ils ont décidé de reconduire le mouvement pour 24 heures, a appris l'AFP auprès des syndicats. Le quotidien sportif ne paraîtra pas lundi, pour le troisième jour consécutif, a précisé la direction.

Dénonçant le "mépris" de la direction, l'intersyndicale (SNJ - SNJ-CGT - UFICT-CGT - SGLCE-CGT) organise une assemblée générale en visioconférence lundi à 14 heures. Le mouvement est reconductible toutes les 24 heures. 

De son côté, la direction du journal indique qu'elle "poursuit le calendrier de concertation fixé avec les représentants syndicaux en ce troisième mois d'information".

Des difficultés financières après l'arrêt des compétitions sportives

Les syndicats demandent le "retrait" du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) "ou alors un projet complètement différent, qui supprime beaucoup moins d'emplois", et de meilleures conditions de départ. 

La direction envisage de supprimer 36 postes sur environ 330, soit 10% des effectifs de L'Equipe, a détaillé Stéphane Antoine, élu SNJ-CGT. Six postes du supplément Sport & Style, également édité par le groupe L'Equipe, pourraient en outre être supprimés.

Confronté à des difficultés financières dues à l'arrêt des compétitions sportives au printemps 2020 avec la crise sanitaire, le groupe L'Equipe (qui édite aussi France Football et Vélo Mag) est traversé par de vives tensions depuis juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.