GM&S : le tribunal de commerce de Poitiers statuera sur l'offre de reprise par GMD le 4 septembre

Parallèlement, le tribunal de commerce prolonge l'activité de l'usine de La Souterraine (Creuse) jusqu'au 18 septembre à minuit.

Le PDG de GMD, Alain Martineau, rencontre les salariés de GM&S à la Souterraine (Creuse), le 27 juillet 2017.
Le PDG de GMD, Alain Martineau, rencontre les salariés de GM&S à la Souterraine (Creuse), le 27 juillet 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)

Un nouveau sursis pour les salariés de l'équipementier GM&S à La Souterraine (Creuse). Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) statuera sur l'offre de reprise de GMD le 4 septembre, selon la décision du tribunal, lundi 31 juillet. C'est l'unique offre de reprise. GMD, spécialisé dans l'emboutissage, propose de reprendre l'entreprise creusoise mais prévoit le maintien de 120 salariés sur 277. Parallèlement, le tribunal de commerce prolonge l'activité de l'usine jusqu'au 18 septembre à minuit.

Les syndicats espèrent négocier le nombre de personnes reprises

Le tribunal prévoit ainsi "de rouvrir les débats après avoir recueilli notamment l'avis des institutions représentatives du personnel", a expliqué l'avocat des syndicats, Jean-Louis Borie, citant le document du tribunal. Cette décision satisfait les salariés. Ils espèrent négocier pour augmenter le nombre de personnes reprises. Ils réclament également des indemnités supralégales pour ceux qui seraient exclus de l'offre.

"Il n'y aura pas de reprise pérenne et apaisée du site de La Souterraine tant qu'on n'aura pas réglé la question de ceux qui resteront sur le carreau et tant qu'on n'aura pas réglé la question d'indemnisation des victimes", poursuit l'avocat des salariés.