Cet article date de plus de deux ans.

General Electric : les employés du site de Belfort se mobilisent face au plan social du groupe

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
General Electric : les employés du site de Belfort se mobilisent face au plan social du groupe
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'entreprise américaine General Electric veut supprimer plus de 1 000 emplois dans son usine de Belfort. Les salariés et commerçants du territoire se mobilisent.

Plus de 500 salariés bloquent l'accès à l'entrée du site de General Electric à Belfort. La direction est contrainte de reporter la réunion d'information sur le plan social. "Vous ne respectez pas l'accord signé avec l'État français", lance un salarié micro à la main. "On prend acte de ce blocage", souffle Antoine Peyratout, le directeur général de l'usine. Une bataille qui ne fait que commencer pour les salariés. Le plan social prévoir de supprimer 1 044 postes avec 792 emplois menacés pour la branche turbines à gaz.

Les commerçants se mobilisent

20 syndicats salariés se préparent à une mobilisation dans la ville de Belfort samedi 22 juin. Les commerces de la ville vont fermer leurs portes entre 14h30 et 15h30. Au-delà de l'usine, c'est tout un département qui est impacté. L'intersyndicale du site a assigné le groupe en justice pour faire suspendre le plan social. L'audience est prévue pour le jeudi 27 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.