France Loisirs : 450 postes supprimés

France Loisirs va supprimer 450 postes et fermer 36 boutiques d’ici la fin du mois d’avril. Le modèle de la marque, basé sur l’adhésion au club France Loisirs, n’est plus viable face à la concurrence selon la direction.

FRANCE 3

450 postes vont être supprimés, 36 boutiques fermées d’ici fin avril. Le groupe Actissia, détenteur de la marque France Loisirs, avait été placé en redressement judiciaire en décembre. Aujourd’hui, il est au bord de l’asphyxie. "C’est très dur. Dix-neuf ans de boîte, arrivée à un certain âge, se retrouver licenciée, ce n’est pas simple", confie une salariée d’un magasin parisien. "Si France Loisirs devient Amazon, ce sera plutôt non", assure une cliente déçue.

Un modèle passé de mode

Le PDG du groupe dit regretter ces suppressions de postes, mais ces mesures sont nécessaires pour moderniser la marque. "Ce que je suis en train de faire là, ça aurait dû être fait il y a dix ans. C’est-à-dire que le modèle de club avec le processus de recrutement ne fait plus l’unanimité", explique Adrian Diaconu. Le principe du club : être adhérent et recevoir chaque mois des livres à un tarif préférentiel. Un modèle passé de mode face à la concurrence. La direction du groupe espère maintenant trouver un partenaire financier pour retrouver un second souffle.

Le JT
Les autres sujets du JT
France Loisirs va supprimer 450 postes et fermer 36 boutiques. 
France Loisirs va supprimer 450 postes et fermer 36 boutiques.  (FRANCE 3)