VIDEO. Les salaries belges d'ArcelorMittal refusent la fermeture du site de Liège

A Namur, les ouvriers, rejoints par ceux de Caterpillard Belgique, ont manifesté contre les licenciements en affrontant les forces de l'ordre.

EVN

Le sidérurgiste ArcelorMittal a envisagé, en janvier, la fermeture définitive de six installations de transformation et de finition de l'acier dans la région de Liège (Belgique), qui doivent affecter 1 300 personnes, en raison de la "détérioration du marché européen". Ce mercredi 20 mars à Namur, les ouvriers, rejoints par ceux de Caterpillard Belgique, ont manifesté contre ces licenciements en affrontant les forces de l'ordre. La police belge a dû utiliser des canons à eau pour disperser les protestataires.

Le géant de l'acier ArcelorMittal a pris plusieurs engagements, mardi 19 mars, auprès de la Commission européenne. Notamment celui de ne pas procéder à de nouvelles restructurations en Europe d'ici la présentation, en juin, d'un plan sur l'acier.

Manifestation contre les licenciements à Namur (Belgique), le 20 mars 2013.
Manifestation contre les licenciements à Namur (Belgique), le 20 mars 2013. (JOHN THYS / BELGA / AFP)