Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo La CFDT a "l'assurance" du gouvernement sur l'avenir de Florange

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le nouveau n°1 de la CFDT, Laurent Berger, a expliqué lundi matin qu'il avait obtenu "l'assurance que le gaz serait laissé au moins jusqu'en avril" pour alimenter les hauts-fourneaux de l'usine ArcelorMittal.

FLORANGE – Le nouveau n°1 de la CFDT partage "la même inquiétude" que son délégué syndical de l'usine sidérurgique ArcelorMittal de Florange. Toutefois, Laurent Berger tempère les accusations d'Edouard Martin. Invité de RTL lundi 3 décembre, le secrétaire général de la CFDT dit avoir obtenu "l'assurance que le gaz serait laissé au moins jusqu'en avril" pour alimenter les hauts-fourneaux du site mosellan. "C'est nécessaire si on veut développer le projet Ulcos", un programme expérimental de captage de CO2 pour relancer le site, a-t-il dit.

Hier soir sur France 3, Edouard Martin a affirmé qu'ArcelorMittal "va procéder dans les prochains jours à l'arrêt de l'alimentation en gaz des hauts-fourneaux qui sont toujours en chauffe", ce qui veut dire, selon lui, que "c'est la mort définitive des hauts-fourneaux""L'outil est cassé et je ne comprends pas que l'Etat puisse accepter ça", a déclaré le délégué CFDT mosellan.

"Si jamais l'information est confirmée par le gouvernement (...), je considère ça comme une très haute trahison d'Etat et, personnellement, je n'irai pas à Matignon mercredi", a poursuivi Edouard Martin. Vendredi soir le Premier ministre, qui a invité l'intersyndicale à Matignon mercredi, avait en effet parlé de maintenir les hauts-fourneaux en état pour le projet Ulcos.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.