Castorama/Brico Dépôt : des emplois en danger

La direction du groupe britannique Kingfisher souhaiterait délocaliser certains postes en Pologne.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le groupe Kingfisher, propriétaire de Castorama et Brico Dépôt, va-t-il faire payer ses mauvais résultats financiers à ses employés ? C'est en tout cas ce que craignent désormais les syndicats du groupe. Plusieurs centaines de postes, disent-ils, pourraient être menacés et regroupés en Pologne, dans la ville de Cracovie. Selon les calculs des syndicats, en France, 500 postes pourraient être supprimés chez Castorama, de 40 à 50 chez Brico Dépôt.

"Tous les jours, des salariés en pleurs"

Principaux concernés par ces possibles délocalisations de postes : les personnels administratifs et comptables du siège, situé à Templemars (Nord). Ce délégué syndical les a rencontrés ces derniers jours. "On n'arrête pas, c'est tous les jours des salariés qui sont en pleurs", affirme Nicolas Euzenot, délégué CGT Castorama. Contactée à plusieurs reprises, la direction n'a pas souhaité, pour l'heure, s'exprimer. Il y a quelques mois, elle mettait en avant les mauvais résultats de son activité en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tribunal de commerce a refusé mardi 25 février 2014 de condamner Castorama et Leroy Merlin, faute d\'éléments sur le préjudice subi par le concurrent Bricorama.
Le tribunal de commerce a refusé mardi 25 février 2014 de condamner Castorama et Leroy Merlin, faute d'éléments sur le préjudice subi par le concurrent Bricorama. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)