Bouches-du-Rhône : les salariés de Gemalto mobilisés contre les licenciements

À La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, les salariés de l'entreprise numérique Gemalto sont en grève afin de protester contre 260 suppressions de postes.

FRANCE 2

Cadres et salariés n'avaient jamais imaginé que leur poste était menacé. Aujourd'hui, ces ingénieurs hautement qualifiés de l'entreprise Gemalto vont être licenciés. En France, 260 salariés de Gemalto perdront leur emploi, la moitié d'entre eux sur le site de La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Sur place, les visages sont fermés au moment de voter la grève.

Des bénéfices à l'international

Gemalto est un fleuron du numérique né en Provence il y a près de 30 ans. Spécialiste reconnu de la carte à puce, leader mondial de la carte sim pour téléphone portable. Ces derniers mois, le marché est devenu plus concurrentiel. La filiale française de Gemalto est déficitaire en 2017, mais selon les syndicats, le groupe fait des bénéfices à l'international : ce sont les ordonnances Macron qui permettraient donc ces licenciements, une grande première. L'offre d'achat du groupe Atos qui s'est dit intéressé ne remettrait pas en cause ce plan social.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de Gémalto.
Le logo de Gémalto. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)