Airbus : 15 000 postes potentiellement supprimés en Europe

Au moment où le monde commençait à se confiner, les frontières se sont fermées et le trafic aérien s’est quasiment interrompu. Le groupe Airbus s’apprête à réduire drastiquement ses effectifs.

FRANCE 2

C’est une douche froide pour les salariés d’Airbus : le géant européen de l’aéronautique s’apprête à tailler dans ses effectifs. 15 000 postes pourraient être supprimés en Europe, dont 5 000 en France, soit plus d’un salarié sur dix. Mardi 30 juin dans la soirée, à Blagnac (Haute-Garonne) au siège d’Airbus, les salariés s’interrogent sur leur avenir. Il y a beaucoup d'on-dit, mais bon, c’est sûr que c’est inquiétant”, explique l’un d’eux.

Des modalités encore floues

Je suis inquiet et j’espère que les suppressions de postes ne concerneront que des gens proches de la retraite”, ajoute un autre. Des suppressions de postes, dont on ne connaît pas encore les modalités, mais certains syndicats craignent des départs contraints. Il est hors de question qu’il y ait des mesures de licenciements contraints. C’est notre objectif et on va tout faire pour y arriver”, assure Jean-François Knepper, délégué syndical central FO Airbus. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier vol d\'un A330neo chez Airbus à Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne). Photo d\'illustration.
Le premier vol d'un A330neo chez Airbus à Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne). Photo d'illustration. (REMY GABALDA / AFP)