Cet article date de plus de six ans.

Plan social chez Renault Trucks

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Plan social chez Renault Trucks
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Encore une mauvaise nouvelle sur le front de l'emploi : plus de 500 suppressions de poste auront lieu dans les services administratifs au siège du constructeur de poids lourds, en banlieue lyonnaise.

Mauvaise nouvelle pour l'emploi en France, alors que le chômage bat des records. Le constructeur de poids lourds Renault Trucks a annoncé un plan social concernant 591 postes. La filiale du groupe Volvo veut restructurer son organisation commerciale dans le but d'augmenter son efficacité et de réduire ses coûts.
La société a annoncé que l'essentiel des postes supprimés se situerait dans les services administratifs au siège de la société à Saint-Priest, dans le Rhône.

Des licenciements boursiers ?

Au final, 512 postes seront effectivement supprimés, car 79 seront créés. "Je suis inquiète, c'est la crise de partout, ce n'est pas le moment de se retrouver au chômage", déplore une femme. "Je suis inquiet pour mes collègues, le groupe, l'image que l'on a de notre entreprise", s'emporte un homme.

"Le groupe marche, on fait des résultats et malgré tout, on détruit de l'emploi", regrette Olivier Repessé, délégué FO. "C'est clairement financier, avec un impact boursier", s'emporte Éric Freyburger, secrétaire du comité central d'entreprise de Renault Trucks CFE-CGC.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.