Peugeot : un accord pour garantir l'emploi

Le groupe PSA vient d'obtenir un accord social après la signature de cinq syndicats sur six. Seule la CGT s'y est opposée.

FRANCE 2

Un accord qui passe de mains en mains. Il est signé par cinq des six syndicats et la direction de PSA. Emplois, salaires, flexibilité... Tout le monde ici est satisfait. "C'est une très bonne nouvelle pour PSA et une bonne nouvelle aussi pour la France. On montre qu'on sait faire une entreprise qui est efficace", s'est félicité Xavier Chereau, directeur des ressources humaines.

Production en France

Avec cet accord, les syndicats obtiennent la garantie du maintien de la production en France : au moins un million de véhicules par an. Mais aussi des CDI en plus, avec 1000 embauches en trois ans, et des augmentations de salaire. Une première depuis des années.
La contrepartie, c'est plus de flexibilité. La direction pourra, par exemple, demander aux salariés de travailler huit jours de plus par an, payés normalement sans heures supplémentaires. Ce qui inacceptable pour la CGT qui a refusé de signer.

 

Le JT
Les autres sujets du JT