Paris : les forains appellent au blocage

Jeudi 23 mai, les forains protestent contre l'application d'une directive européenne qui prévoit de les soumettre à un appel à la concurrence avant de pouvoir s'installer dans une commune.

FRANCE 3

Un cercueil pour symboliser la mort qui menacerait la profession de forain, c'est ce que mettent en avant les professionnels du milieu, jeudi 23 mai à la Foire du Trône à Paris. "L'Europe a décidé de tuer les forains", dénonce Marcel Campion, l'un d'entre eux. Lui et les autres protestent contre une directive européenne qui doit les obliger à répondre à des appels d'offres lancés par les mairies avant de s'installer dans une commune.

Les forains craignent la concurrence des grands groupes

"Vous imaginez qu'en France, il y a des forains qui font 35, 40 villes par an, qui doivent remplir 35, 40 fois la même chose, regrette David Cohen, forain depuis 30 ans. Ils n'ont plus d'ancienneté, ils ne peuvent plus investir, ils ne savent plus si l'année prochaine ils auront un emplacement avec cette nouvelle loi." Les forains, pour beaucoup des entreprises familiales, craignent donc désormais la concurrence avec de très grands groupes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marcel Campion, le 21 mars 2018 à Pontault-Combault (Seine-et-Marne), près de Paris.
Marcel Campion, le 21 mars 2018 à Pontault-Combault (Seine-et-Marne), près de Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)