Mission locale : la bouée de sauvetage des jeunes chômeurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Mission locale : la bouée de sauvetage des jeunes chômeurs
France 3
Article rédigé par
A. Sylvain, V. Travert, M. Gualardi, A. Dertrille - France 3
France Télévisions

À Guyancourt (Yvelines), la mission locale a du pain sur la planche. La crise a fait des ravages, le chômage des jeunes a augmenté de 17%. 

Les jeunes chômeurs (entre 18 et 25 ans) sont de plus en plus nombreux à participer aux ateliers mis en place par la mission locale. L’objectif est de permettre aux jeunes de la ville de trouver l’emploi idéal. Auto-entrepreneur, chef d’entreprise, les idées ne manquent pas, mais pour certains le flou persiste. Mais le problème majeur, pour Kara Deletre, coach à la mission locale, c’est la communication. "Certains ont perdu l’habitude de parler, et cette communication qui est nécessaire maintenant, elle a été perdue pendant le Covid", explique-t-elle.  

Accompagner les nouveaux travailleurs  

Parmi les milliers de jeunes inscrits à la mission locale, Stéfan Jules a réussi à intégrer le marché du travail. Le jeune homme de 23 ans vient tout juste de signer un CDD en tant que surveillant dans un lycée. "J’étais dans la rue je m’en suis sorti. Je sais qu’ils m’ont toujours aidé et je leur rends la pareille", confie-t-il. Hors de question pour le directeur, Moustapha Larbaoui, de laisser les jeunes perdre espoir : "on doit garder espoir et toujours travailler de l’avant". Le gouvernement a débloqué 6,5 milliards d’euros pour aider les 18/25ans avec au cœur du dispositif, les missions locales.  

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.