Urgences : des réunions quotidiennes pour éviter les erreurs

L'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière a instauré des réunions deux fois par jour entre les médecins urgentistes afin d'éviter les erreurs médicales.

FRANCE 2

À l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, le service d'accueil des urgences accueille plus de 180 personnes par jour. Les équipes sont toujours occupées. Le chef de service interrompt pourtant les médecins deux fois par jour : l'équipe se réunit entre 15 et 20 minutes. Chacun présente brièvement les dossiers du jour devant les autres, l'occasion de vérifier les diagnostics et les examens prescrits. Ce jour-là, la réunion permettra quelques ajustements, mais parfois, elle permet d'éviter des mauvaises décisions aux conséquences plus lourdes.

40% d'erreurs en moins

Ces réunions n'empêchent pas les échanges au long de la journée, mais elles ont l'avantage d'être systématiques et régulières. Une étude vient d'apporter la preuve de leur utilité. Réalisée dans six services, elle montre que le taux d'erreur passe de 10,7% sans vérifications à 6,4% avec vérifications, soit 40% d'erreurs en moins. La plupart des patients approuvent la vérification croisée de leur dossier. Ici, la vérification croisée est désormais systématique. Les hôpitaux de Paris envisagent de la mettre en place dans toutes leurs urgences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gilles Montalescot est Professeur de Cardiologie, chef du service de Cardiologie à l\'hôpital de la Pitié-Salpêtirère à Paris. 
Gilles Montalescot est Professeur de Cardiologie, chef du service de Cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtirère à Paris.  (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)