Cet article date de plus de quatre ans.

Vacances : les auberges de jeunesse ont la cote

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Vacances : les auberges de jeunesse ont la cote
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les jeunes voyagent de plus en plus, les auberges de jeunesse ont décidé de changer de modèle, montant souvent en gamme avec des prix très variés.

Les auberges de jeunesse sont prises d'assaut par des centaines de voyageurs venus du monde entier. Autrefois, les routards attirés par la France ne connaissaient que cela : dortoirs spartiates, lavabos collectifs, lits étriqués, dans des établissements souvent gérés par des associations à but non lucratif. Wi-fi, climatisation, vue sur Paris : à Belleville, à Paris, pour 50 € la nuit, une touriste canadienne dispose de tout le confort nécessaire, et même plus. Au rez-de-chaussée, le restaurant-bar à la décoration vintage est également ouvert aux habitants du quartier. La clientèle est à 70% la génération des 18-35 ans. L'établissement, lancé par un trio de globe-trotters, affiche complet.

Concurrencer les hôtels et Airbnb

Le marché est en pleine expansion. Non loin de là, l'un des leaders du marché propose des dortoirs à 17 € la nuit, mais aussi des chambres à 225 €, avec terrasse. L'auberge de jeunesse fait de la concurrence à Airbnb comme aux hôtels. Au dernier étage, un toit-terrasse accueille un bar à cocktails et des fêtes trois fois par semaine. Pour faire tourner l'établissement, une quarantaine de salariés se relayent jour et nuit. Le tourisme des jeunes est en plein essor, 300 millions de voyages sont attendus en 2020. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.