Cet article date de plus d'un an.

Tourisme : la Haute-Corse à l’agonie

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Tourisme : la Haute-Corse à l’agonie
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L’épidémie de coronavirus a des conséquences terribles en Haute-Corse. Les professionnels du tourisme se retrouvent à l’arrêt et plongés dans une situation catastrophique.

Comme tous les jours depuis que l’épidémie de coronavirus a frappé la France, Jacques Croce se retrouve désarmé. Ce capitaine armateur à Saint-Florent en Haute-Corse a investi toutes ses économies dans un bateau pour faire profiter de la région aux touristes. Des touristes qui sont aux abonnés absents actuellement. "Professionnellement, je suis mort. Il va falloir arrêter cette activité qui fonctionnait, qui démarrait d’une manière exponentielle", confie-t-il.

Un chiffre d’affaires en chute libre

Le nombre de touristes en Haute-Corse a rarement été aussi peu élevé. Actuellement en chômage partiel, Marie-Pierre Panzani est hôtelière à Saint-Florent. Désormais, elle ne se déplace plus que pour enregistrer les annulations. "En terme de chiffres, ça représente 250 000 euros de chiffre d’affaires annulés. C’est une catastrophe", s’inquiète-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.