Stations de ski : les premières neiges sans remontées mécaniques

Les premières neiges françaises réjouissent ceux qui ont la possibilité de profiter des stations de ski. Mais, pour l’ensemble du secteur, la saison débute, sans les remontées mécaniques, et avec de nombreuses inquiétudes. 

France 3

Profiter des paysages sublimés par la neige de l’hiver, c’est un petit plaisir à la portée des chanceux qui vivent à moins de 20 kilomètres de la station du Doubs où France Télévisions s'est rendu. Un skieur explique être venu "prendre l’air, décompresser, [se] sortir cette mauvaise année de la tête". Seulement, pour le moment, uniquement la pratique des raquettes et celle du ski de fond sont autorisées sur les pistes. Les sports nordiques ne sauveront pas le commerce d’Anouck Béliard, loueuse de matériel de ski. "On a beau avoir la location ouverte, on ne fait pas du ski alpin, et c’est quand même plus de 60% de notre activité", assure-t-elle.

Le secteur en colère

Son inquiétude est largement partagée par tous les professionnels de la montagne. Durant la matinée du samedi 5 décembre, ils ont manifesté pour réclamer l’ouverture des remontées mécaniques dans les rues de Chambéry (Savoie), ou encore à Luchon (Haute-Garonne). "Nous sommes dépités, en colère, parce qu’on ne va pas pouvoir travailler", confie un homme. Fort heureusement, les professionnels du secteur peuvent parfois compter sur le soutien des Français. Le domaine du Lac Blanc, dans les Vosges, a enregistré un record de fréquentation pour son premier jour d’ouverture. "S'il y a plus de gens qui se mettent au ski de fond, ça fera quand même un peu plus d’entrées aussi pour le tourisme", commente un skieur. Les acteurs de la montagne seront reçus vendredi 11 décembre à Matignon (Paris) afin de discuter des dispositifs d’indemnisation. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La station de ski de La Plagne en Savoie.
La station de ski de La Plagne en Savoie. (CHRISTOPHE VAN VEEN / FRANCE-BLEU PAYS DE SAVOIE)