Restauration : défiscaliser les pourboires, une fausse bonne idée pour rendre le métier attractif ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Restauration : défiscaliser les pourboires, une fausse bonne idée pour rendre le métier attractif ?
France 3
Article rédigé par
S. Saubane, M. Benito, M. Cayot, C. Gindre - France 3
France Télévisions

L'idée du Modem convainc peut au sein de la profession. Et pour cause, les pourboires ne sont que très rarement déclarés... Explications.

Le secteur de la restauration manque toujours cruellement de main-d'œuvre. Pour y remédier, le Modem propose de défiscaliser les pourboires. Une idée qui divise, alors que les pourboires ne sont souvent ni déclarés ni contrôlés, et ce malgré la loi qui l'impose. De plus, si dans les années 90, le pourboire arrondissait vraiment les fins de mois, aujourd'hui, il représente à peine 2 à 3% de l'addition globale.

Trois Français sur quatre donneraient régulièrement

Défiscaliser les pourboires pourrait donc s'avérer inutile, car l'administration fiscale n'en connaît pas le montant réel. Selon la profession, il faudra plus que des pourboires défiscalisés pour rendre le métier attractif. De nos jours, trois Français sur quatre donneraient régulièrement des pourboires pour un montant moyen de 2,80 euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.