Nouvelles villes en alerte maximale : les gérants des bars accusent le coup

Alors que la France subit un rebond important de Covid-19, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a imposé le passage en alerte maximale de quatre nouvelles villes, à partir de samedi 10 octobre. Un nouveau coup dur pour les bars.

Face à la virulence du Covid-19, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a été forcé, jeudi 8 octobre de prononcer l'alerte maximale pour Lille (Nord), Grenoble (Isère), Saint-Étienne (Loire) et Lyon (Rhône). Ainsi, à partir de samedi 10, de nouvelles mesures vont s'appliquer pour ces métropoles. À Lille, Guillaume Palka, cafetier, accuse difficilement le coup : "C'est dur, car c'est un métier auquel on s'accroche, on essaie de survivre comme on peut. Cette fermeture de 15 jours, c'est vrai que ça nous chagrine et c'est triste aussi pour nos employés", témoigne-t-il

Des gérants de bars dépités

A Saint-Etienne, zone classée en alerte maximale, où les chiffres sont particulièrement mauvais, la nouvelle était attendue. "Ce n'est pas vraiment une surprise. On attendait juste de savoir quand ça allait tomber", témoigne Julien Peyron, propriétaire associé d'un bar à Saint-Étienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bar fermé à Paris, le 6 octobre 2020, jour d\'entrée en vigueur de nouvelles mesures de restriction sur leur ouverture.
Un bar fermé à Paris, le 6 octobre 2020, jour d'entrée en vigueur de nouvelles mesures de restriction sur leur ouverture. (THOMAS COEX / AFP)