Nice : la légende du Négresco

C'est un hôtel de légende qui suscite des interrogations. Quel sera l'avenir du Négresco, à Nice (Alpes-Maritimes) ?

France 2

Les Niçois l'appellent la Tour Eiffel de la Côte d'Azur. Pousser la porte du 37, promenade des Anglais, c'est entrer dans une sorte de palais avec un personnel en costume d'époque. C'est Jeanne Augier, la propriétaire du Negresco qui en a décidé ainsi. "Quand j'étais jeune, j'allais seule à Versailles (Yvelines) pour m'éduquer. Et, dans ma vie, quand j'ai été appelé à voyager à l'étranger, j'ai toujours essayé de retrouver un Versailles bis, mais ça n'existe pas", expliquait-elle.

Elle transforme un vieil hôtel en palace

Alors, Jeanne Augier a voulu créer son Versailles : mobilier d'époque, portraits royaux, tout y est. En 1957, la jeune bretonne de 34 ans, fille unique d'un promoteur immobilier, achète ce vieil hôtel. "Je suis tombée amoureuse de cette construction quand j'y suis entrée car c'était admirablement dessiné. Mais il ne restait plus rien. C'était au bord de la faillite", précisait-elle. Le Negresco attire les stars et attise les convoitises, notamment de Bill Gates. Toute sa vie, Jeanne la patriote s'est montrée inflexible : le palace doit rester indépendant et français. Mais, depuis sa mort, les vautours planent sur la baie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeanne Augier souffrait de la maladie d’Alzheimer.
Jeanne Augier souffrait de la maladie d’Alzheimer. (JACQUES MUNCH / AFP)