La gendarmerie présente sur la Dordogne pour surveiller les canoës

Des hommes en uniforme remontent la Dordogne au milieu des vacanciers pour assurer leur sécurité.

400 000 personnes ont descendu la Dordogne en canoë l\'an dernier. (Illustration)
400 000 personnes ont descendu la Dordogne en canoë l'an dernier. (Illustration) (MAXPPP)

Le canoë-kayak est le sport le plus pratiqué l'été en Dordogne. 400 000 personnes ont descendu la rivière l'an dernier pour admirer les châteaux à flanc de falaise. Mais ce n'est pas parce que vous êtes tranquillement en train de pagayer que les règles basiques de sécurité ne s'appliquent plus. La gendarmerie est présente jusque sur l'eau.

Au milieu des milliers de vacanciers, cinq hommes en uniformes à bord d'un zodiac et d'un kayak peints aux couleurs de la gendarmerie remontent la Dordogne à petite vitesse.

Si on n'a pas de gilet ou si on est avec des enfants qui n'ont pas de gilet, il peut y avoir un risque de noyade.Le maréchal des logis-chef Sylvain Louagieà franceinfo

"C'est une rivière très calme, les gens ont l'impression qu'il n'y a aucun risque mais, malgré tout, il y a des passages avec un peu plus de courant", prévient le maréchal des logis-chef Sylvain Louagie.

Assurer la sécurité et le bien-être des touristes

En plus des gilets de sauvetage, les gendarmes sont là pour assurer la sécurité et le bien-être des touristes. Le maréchal des logis-chef Frédéric Bathias, et le colonel Lionel Nicot, veillent à ce que tout se passe bien. "On a eu un départ de feu de gens qui voulaient pique-niquer et qui avaient fait un petit feu", se souvient le premier. "On rappelle les règles de sécurité, sur les rives ou au niveau de l'eau, poursuit Lionel Nicot. Et on a aussi une mission dans le cadre des enquêtes judiciaires, dans le cas de personnes disparues par exemple, de manière à essayer de retrouver, malheureusement, des cadavres."

Dans la Dordogne, les trous d'eau peuvent atteindre jusqu'à trois mètres de profondeur. Sur l'eau, les gendarmes font avant tout de la prévention et cet été personne n'a été verbalisé.

La gendarmerie veille sur les vacanciers en canoë sur la Dordogne. Le reportage d'Hugo Checinski.
--'--
--'--