Française des jeux : l'État envisage la privatisation

Le gouvernement envisagerait de privatiser plusieurs entreprises dont la Française des jeux, qui est pourtant pour lui une source importante de revenus.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'État français pourrait privatiser Aéroport de Paris et la Française des jeux. Cette entreprise est détenue à 72 % par l'État. L'objectif est de trouver en tout 10 milliards pour financer son plan d'innovation. Mais en revendant une partie de ses parts, l'État renoncerait également à une partie de ses dividendes, qui s'élevaient à 133 millions d'euros en 2016. Pour l'opposition, il s'agit d'un mauvais choix. "Je compare ça, d'une certaine façon, avec ce que de Villepin avait fait avec les autoroutes. C'est-à-dire se priver d'une machine à cash", lance Olivier Faure, président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée nationale.

Plus de 3 milliards d'euros

La Française des jeux est en effet une source de revenus à l'État. Sur une mise de 10 euros d'une grille de loto, 3,48 euros partent directement dans les caisses du pays. Grâce aux dividendes, et surtout aux prélèvements d'impôt sur chaque mise, l'État a pu toucher en 2016 plus de 3 milliards d'euros, rien qu'avec cette taxe. Une somme que l'État va continuer de toucher. "La stratégie de privatisation ne va rien changer à la rentrée d'argent liée à la taxe sur les jeux", explique Christophe Dembik, économiste chez Saxo Bank. Selon une source du dossier, cette privatisation pourrait être soumise aux parlementaires à l’été 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Grille de loto le 23 février 2017. Image d\'illustration. 
Grille de loto le 23 février 2017. Image d'illustration.  (THOMAS SAMSON / AFP)