Fermeture des bars et restaurants à Marseille : le député LREM Said Ahamada salue une décision pour "protéger les Marseillais"

L'élu des Bouches-du-Rhône souhaite que les commerçants soient accompagnés financièrement "pour qu'ils n'aient pas à souffrir en terme de chiffre d'affaires".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Saïd Ahamada, député LREM des Bouches-du-Rhône, le 29 novembre 2019. (GERARD JULIEN / AFP)

"Je salue la décision du gouvernement de vouloir protéger les Marseillais" a réagi mercredi 23 septembre sur franceinfo Saïd Ahamada, député LREM des Bouches-du-Rhône, après l'annonce par Olivier Véran, le ministre de la Santé, de mesures renforcées contre le Covid-19 dans la métropole d'Aix-Marseille. À partir de samedi, les bars et restaurants seront totalement fermés pour au moins deux semaines.

Accompagner les commerçants


Saïd Ahamada dit avoir demandé au gouvernement "que les restaurateurs et les patrons de bars soient accompagnés financièrement pour qu'ils n'aient pas à souffrir en terme de chiffre d'affaires de cette période qui va être difficile pendant les deux prochaines semaines." Le député du parti présidentiel refuse qu'il y ait "des morts supplémentaires à Marseille". Il salue les restaurateurs et les patrons de bar et "leur sens des responsabilités".

Saïd Ahamada déplore en revanche de la réaction de la maire de Marseille Michèle Rubirola qui estime que "rien ne justifie" l'annonce du ministre de la Santé. Le député LREM dénonce également la position de Renaud Muselier, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui pointe "une punition collective".

Je regrette que l'on fasse de la politique politicienne sur le dos de la santé des Marseillais.

Saïd Ahamada, député LREM

à franceinfo

"Cette situation-là, on la présageait déjà pendant l'été", estime Saïd Ahamada qui interroge Michèle Rubirola et Renaud Muselier : "quelles sont les décisions que ces élus aux responsabilités ont prises pendant l'été, au moment où on avait 30% de touristes en plus ? Absolument aucune", affirme le député des Bouches-du-Rhône.

Des mesures pour "sauver des vies"


"Aujourd'hui, on reproche à l'État de prendre ses responsabilités pour sauver les Marseillais alors que ces élus qui étaient aux responsabilités n'en ont pris aucune, affirme Saïd Ahamada. Je trouve ça petit, je vous le dis très honnêtement et je pense que les Marseillais méritent mieux que ces batailles politiciennes à la veille de quelques élections régionales ou départementale."

Said Ahamada regrette, "qu'on en soit arrivé à ces mesures-là, qui, évidemment, sont contraignantes pour beaucoup, mais dont le seul objectif est de sauver des vies. Je pense que c'est ça qu'il faut qu'on garde en ligne de mire". L'élu LREM estime que "si les bars et les restaurants sont compensés et si on sauve des vies, je pense qu'on aura gagné sur tous les plans".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.