EuropaCity : le projet de centre commercial géant dans le Val-d'Oise définitivement abandonné, annonce l'Elysée

Le projet était soutenu par les élus locaux mais était vivement contesté par des organisations écologistes et des associations de commerçants.

Une manifestation contre Europacity, le 5 octobre 2019 à Paris.
Une manifestation contre Europacity, le 5 octobre 2019 à Paris. (MARTIN NODA / HANS LUCAS)

Emmanuel Macron a décidé d'abandonner le projet Europacity, à Gonesse, dans le Val-d'Oise. Le président de la République a renoncé à la construction de ce mégacomplexe de loisirs et commerces au nord de Paris, qu'il juge "daté et dépassé", et entend "réfléchir à un projet alternatif", a annoncé l'Elysée, jeudi 7 novembre, confirmant une information du journal Le Monde. L'urbanisation du triangle de Gonesse, où devait être implanté ce mégacomplexe, n'est cependant pas abandonné.

Le projet était largement soutenu par les élus locaux mais suscitait depuis des années une opposition multiforme, d'organisations écologistes à des associations de commerçants. Ces contestations ont régulièrement été portées devant la justice administrative, parfois avec succès, ralentissant la réalisation du projet. Le chef de l'Etat estime qu'il "ne correspond plus aux aspirations de nos concitoyens".

EuropaCity avait l'ambition d'attirer 30 millions de visiteurs par an, en alliant commerces, équipements culturels, parcs de loisirs et hôtels. Le "projet alternatif" souhaité par le chef de l'Etat "sera plus mixte, plus moderne, sans créer un pôle démesuré de consommation, de loisirs et d'objets", selon l'Elysée.