Emploi : face à la pénurie de main-d'oeuvre, l'hôtellerie-restauration veut recruter des migrants

Et si le secteur de l'hôtellerie-restauration, en manque de main-d'oeuvre, embauchait des migrants ? Le débat est lancé. 

FRANCE 2

Dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, la pénurie de main-d'oeuvre est un sujet récurrent. 20 000 postes ont été créés en 2018 et on estime à 100 000 le nombre de postes à pourvoir. Pour y remédier, les syndicats viennent de lancer l'idée de recruter des migrants. Une initiative diversement appréciée par les professionnels de ce secteur et qui se heurte parfois également à des écueils administratifs.

Un frein à l'embauche

En Bretagne, une expérimentation a été lancée. Un restaurateur de Cancale (Ille-et-Vilaine), rencontré par France 2 et qui peinait à recruter, a reçu des dizaines de CV de migrants. Il leur a même fait passer des entretiens. "On n’a jamais réussi à finaliser les dossiers. Pourquoi ? Parce qu'ils ont des formations de français à suivre, parce qu'ils ont des soucis de logement", explique-t-il. Les papiers sont aujourd'hui un véritable frein à l'embauche. Mais le débat est lancé. Une réunion est prévue prochainement avec les professionnels du tourisme pour évoquer les problèmes de recrutements. La discussion autour de l'emploi des migrants ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
migrants 
migrants  (FRANCE 2)