Découverte : la réplique d'un galion du XVIe siècle s'ouvre aux visiteurs

Cinq siècles après, la réplique unique au monde d'un galion espagnol est à Dieppe (Seine-Maritime) pour quelques jours. Depuis dix ans maintenant, ce navire, véritable musée flottant, sillonne les mers et océans du monde entier.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Cette silhouette nous arrive tout droit du XVIe siècle. L'explorateur Magellan vient tout juste d'ouvrir la route vers les Indes. Le galion, conçu par les Espagnols, est alors le navire privilégié pour conquérir ces espaces. Cinq siècles plus tard, c'est une fondation espagnole qui fait revivre ce patrimoine. Cette réplique unique au monde sillonne les mers pour nous raconter une page d'histoire.

Des commodités qui témoignent du confort de vie de l'époque

Les flottes de galions transportaient également des esclaves à travers le monde. Aujourd'hui, une vingtaine de marins font naviguer ce galion ; à l'époque, ils étaient plus de 150. Si les officiers et le capitaine profitaient d'un décor confortable et d'une couchette, les petites mains, elles, vivaient dans des hamacs, voire au sol, sur le pont principal. Les maladies, les naufrages, et les attaques, bien sûr. Les marchandises transportées étaient très prisées. Il fallait s'organiser pour les préserver à tout prix de la convoitise des pirates. Ce galion est à découvrir dans ses moindres recoins jusqu'à lundi 14 mai. Il reprendra ensuite sa route vers l'Allemagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
galion 
galion  (FRANCE 3)