Cuisine : le burger s’invite à la table des étoilés

Le burger a désormais sa propre compétition française. Ce sandwich s’est fait une place de choix dans la gastronomie française, détrônant le jambon-beurre et s’installant sur les plus grandes tables.

FRANCE 2

25 finalistes ont vingt-cinq minutes pour convaincre et être couronné "burger français de l’année". Steak au boudin noir, foie gras poêlé, maroilles, brie ou comté pour le fromage, sans oublier le pain qui, parfois, prend des allures de pâtisserie. Ibrahima Sylla, chef cuisinier en finale de la Coupe de France de burger, crée ses premiers burgers il y a cinq ans, les fait goûter à ses proches. Une passion dévorante est née. "Il y a les Mcdo industriels qu’on connaît et il y a les vrais hamburgers, avec du goût et du caractère", affirme-t-il. Pendant des années, il travaille dans des palaces, voit des chefs préparer des burgers et apprend.

Un burger au ris de veau remporte la coupe

Vincent Boccara a gagné la compétition il y a trois ans. Son burger au pain noir au charbon végétal a été mis à la carte du chef étoilé Thierry Marx. Avec imagination et audace, Samuel Besnard ose du ris de veau dans son sandwich. Le Landais conquis le jury et remporte la coupe. Ibrahima Sylla termine, lui, au pied du podium, mais il caresse toujours le même rêve pour son burger : le mettre à la carte d’un grand palace. Peut-être fera-t-il bientôt partie des 1,7 milliards de burgers consommés chaque année en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un hamburger au bacon, un mets dans lequel l\'umami est très présent.
Un hamburger au bacon, un mets dans lequel l'umami est très présent. (LUKA STORM / CULTURA CREATIVE / AFP)